Architecture Victorienne : histoire, caractéristiques et illustrations

Née en Angleterre, l’architecture victorienne fait référence à l’époque du règne de la reine Victoria sur le Royaume-Uni de Grande-Bretagne de 1837 à 1901. Celle-ci définit encore, à ce jour, l’architecture des villes et villages d’Angleterre. S’étendant sur plus de 60 ans, l’architecture victorienne englobe une pléthore de styles se chevauchant : début néo-gothique, exotique, néo-grec, néo-roman, néo-colonial, style populaire, Queen Anne, …

Si vous avez envie d’en apprendre davantage sur cette architecture particulière, poursuivez votre lecture pour découvrir son histoire, ses caractéristiques ainsi que quelques images qui l’illustrent parfaitement.

Histoire de l’architecture Victorienne

Ayant suivi la période géorgienne (1714 à 1830) et celle géorgienne tardive (1830 à 1837), l’époque victorienne est marquée par une richesse croissante, une classe moyenne en expansion ainsi qu’un boom de masse favorisé par la révolution industrielle. Les logements datant de cette époque ont été érigés dans le but d’accueillir des personnes venant non seulement de tous les horizons de la société, mais aussi de tous les niveaux de revenus.

Par conséquent, des rangées de maisons en terrasse serrées les unes contre les autres ont été construites pour les travailleurs d’usine. Ces maisons étaient localisées dans des rues étroites surpeuplées, ne comportant pas de jardins, ni d’assainissements aux habitations jumelées et individuelles. À la fin de l’époque victorienne, ces constructions au style architectural victorien comportaient des commodités modernes comme l’eau courante, le gaz ainsi que l’assainissement.

Dans les années 1850 et 1870, on assiste à la construction d’un grand nombre de bâtisses victoriennes. En effet, il y eut des innovations dans les techniques de construction et les matériaux de construction pouvant être transportés par le chemin de fer. Au nombre de ces innovations, figure les briques fabriquées à la machine, l’ardoise de toiture grise du pays de Galles et autres. Tout cela a permis aux constructeurs de gagner du temps et de contribuer ainsi à un boom immobilier.

On ne saurait parler de l’histoire de l’architecture victorienne, sans faire référence aux grands styles architecturaux pratiqués durant l’époque victorienne (1837-1901) :

  •       Style Queen Anne
  •       Néoclassicisme
  •       Néorenaissance
  •       Style gothique et néo-gothique
  •       Néoroman
  •       Style italianisant
  •       Style second empire
  •       Painted Ladies
  •       Greek Revival

Caractéristiques de l’architecture Victorienne

L’architecture datant de l’époque victorienne est caractérisée par sa dévotion infaillible à l’ornement et à l’épanouissement. En plus de cela, elle est marquée par son design intérieur maximaliste orné. La plupart des constructions victoriennes sont reconnaissables par des éléments extérieurs et intérieurs communs.

Dans un style un peu différent, mais s'inspirant de cette architecture, l'art Steampunk est également à découvrir.

Caractéristiques extérieures

architecture victorienne caractéristiques

Un bâtiment victorien est reconnaissable à l’extérieur par ses toits fortement inclinés, par ses façades en brique unie ou peinte de couleur et par ses pignons ornés.  Par ailleurs, une construction comportant un garde-corps en fer peint, des balcons, des épis de toit en forme et plusieurs étages (deux à trois) est aussi une maison victorienne. Les autres caractéristiques extérieures par lesquelles vous pourrez déterminer une architecture victorienne sont :

  •       L’ouvrant coulissant et les baies vitrées inclinées ;
  •       Les tours et tourelles octogonales ou rondes permettant d’attirer l’œil vers le haut ;
  •       Les porches enveloppant et généreux ;
  •       Les petits jardins ;
  •       Les formes géométriques exceptionnelles des édifices ;
  •       L’asymétrie, etc.

Caractéristiques intérieures

architecture victorienne interieur

En plus d’avoir des caractéristiques extérieures, l’architecture victorienne a également des caractéristiques intérieures vraiment particulières. En effet, le design intérieur de l’ère victorienne était en couches, encombré, orné et aussi excentrique. Habituellement, les habitations de l’époque victorienne comportaient :

  •       Planchers de bois franc recouverts de tapis orientaux ;
  •       Papier peint décoratif ;
  •       Rideaux épais ;
  •       Grands escaliers ;
  •       Meubles en bois foncé ;
  •       Vitraux ;
  •       Cheminées décoratives, etc.

Pour décorer votre intérieur avec un style 100% victorien, découvrez notre collection de produits déco victorienne Steampunk :

Illustrations et exemple de constructions avec architecture victorienne

Il existe une myriade de constructions avec architectures victorienne. Voici quelques exemples qui pourraient vous intéresser.

La rangée de Painted Ladies

victorian painted ladies

Faisant partie des principaux décors de la ville de San Francisco, la rangée de Painted Ladies (dames peintes) est le surnom attribué aux habitations victoriennes et édouardiennes, qui ont été repeinte dans les années 1960 en trois couleurs dans le but de faire ressortir leurs détails architecturaux ornés.

Ces constructions victoriennes en rangée de San Francisco sont sans aucun doute les plus célèbres du Pays. Ce tronçon de 710-720 Steiner Street est surnommé « Postcard Row » (rangée de cartes postale) et est placé sur fond de toits de la ville moderne. Il est un cliché qui est généralement utilisé dans un grand nombre de productions cinématographiques et télévisuelles, surtout la sitcom Full House des années 90.

Le style d’architecture édouardienne

maison style édouardien

Bien qu’il soit semblable à l’architecture victorienne, ce style a vu le jour à la mort de la reine Victoria et au règne du roi Edouard VII (1901 à 1910). Il convient de porter à votre connaissance que tout, jusqu’en 1914, est considéré comme faisant partie intégrante de la période édouardienne. Moins orné que le style victorien, le style édouardien a des intérieurs présentant un décor plus simple et peu encombré.

Ce dernier coïncide avec le mouvement Arts and Craft, qui a débuté en 1880, pendant que les artistes ainsi que les architectes ont réagi contre les progrès techniques et mécaniques et la production de masse apportée par l’ère victorienne. Ces professionnels ont voulu construire des biens qui célèbrent l’artisanat humain et non celui de la machine.

La Victorian Society

Au XXIème siècle, il existe plusieurs champions de l’architecture du XIXème siècle. Au nombre de ceux-ci, figure la Victorian Society du Royaume-Uni, une organisation qui œuvre vaillamment pour conserver et protéger l’architecture victorienne et édouardienne historique. Pour mener à bien sa mission et pour atteindre ses objectifs, cette organisation apprend aux parties intéressées la marche qu’elles doivent suivre pour adapter leurs constructions victoriennes aux styles de vie moderne. Par la même occasion, la Victorian Society les aide aussi à respecter les caractéristiques ainsi que l’histoire unique de ces constructions de l’époque victorienne.

Illustration de monuments à l’architecture Victorienne

Quand on parle d’architecture victorienne, certaines personnes ne pensent qu’aux maisons de cette époque. Cependant, il n’y a pas que les maisons qui ont été construites sur la base de ce style. Il existe aussi des monuments à l’architecture victorienne. Découvrez-les à travers ces images libres de droits.

Voilà un mini-guide qui vous permet d’en apprendre davantage sur l’histoire de l’architecture victorienne et sur ces caractéristiques. On espère que ce contenu a été à la hauteur de vos attentes et que vous avez pu contempler les illustrations de constructions et monuments à l’architecture victorienne, avec un grand émerveillement.

Derniers Articles Steampunk

Top 20 des meilleurs groupes punk

A l’origine, l’expression « punk » signifiait « canaille ou sans valeur ». Le punk n’était pas en réalité un style musical, mais plutôt un genre musical, un mouvement musical...

Le style punk et la mode

C’est en 1976 que le style punk se répand depuis Londres et se popularise à travers les médias grâce aux Sex Pistols, le groupe emblématique du mouvement punk. Les origines...

Punk : définition, histoire et origine

Le punk, encore appelé punk rock, est un mouvement international, qui est généralement politisé. Celui-ci s’est fait connaitre grâce à un grand nombre d’éléments dont son idéologie et son approche...

Mouvement punk : culture et idéologie

Encore appelé punk rock, le punk est une sorte de rock agressive. Dans les années 1975, il est devenu un mouvement international ayant sa propre culture et son idéologie.