Gothique : définition, origine, illustration

Mouvement marqué par la différence, le mot gothique, du latin gothicus, se rapportait à l’origine à un ensemble de peuples germaniques de l’Antiquité et du haut Moyen Âge, les goths. Ayant une définition spécifique, cette sous-culture s’exprime dans une pluralité de domaines.

Dans la suite de cet article exclusif, nous vous donnons plus de détails sur la définition, l’origine ainsi que les principaux domaines d’expression du gothique ♱☾

Définition et origine du Gothique

Étant une forme d’art qui s’est épanouie en Europe du XIIe siècle jusqu’à la renaissance, le mot gothique est souvent assimilé aux goths et aux peuples qui les ont succédé. Apparu en Île-de-France entre le XIIe et le XVe siècles, sous le nom d’opus francigenum, la dénomination « gothique » est péjorative.

Faisant référence aux Goths, peuple barbare vivant dans les forêts germaniques, le terme était inventé et employé par les architectes de la renaissance en Italie. Ces derniers assimilaient les constructions gothiques et notamment les immenses cathédrales, qui ne respectaient pas du tout les canons esthétiques gréco-romains, aux cabanes primitives habitées par les goths.

A l’origine et principalement au Moyen Âge, les activités commerciales étaient en plein essor. A cette époque, les marchands ainsi que les bourgeois avaient envie d’exposer la richesse de leur ville. Suite à cette volonté d’impressionner, les constructions de grandes cathédrales commencèrent au XIIe siècle. Celles-ci étaient de plus en plus haute avec une nef qui était aussi de plus en plus grande.

La dénomination gothique a été attribué à cet art au début de la renaissance. Les savants de cette époque mettaient en valeur l’art classique d’inspiration antique et discréditait l’époque médiévale, qui les avait précédés. Pour exprimer leur perception du caractère du Moyen Âge, ils ont opté pour un nom dont la racine fait référence à un peuple barbare, les Goths. Toutefois, il convient de notifier que l’art gothique n’a aucun lien avec la culture des Goths (Wisigoths, Ostrogoths).

Les principaux domaines d’expression du Gothique

Le style gothique s’exprime à travers plusieurs domaines et principalement à travers l’écriture, l’art, l’architecture, la littérature et même à travers le mouvement gothiqueAvant de continuer cette lecture, découvrez tous nos produits au style steampunk gothique ci-dessous :

L’écriture Gothique

Graphie de l’alphabet latin courante à la fin du Moyen Âge, l’écriture gothique est un type d’orthographe de l’alphabet romain. Développée dans l’Europe du Nord du XIe siècle et répandu sur tout le continent, elle est le résultat d’une lente évolution à partir de la caroline dont les formes arrondies se resserrent progressivement jusqu’à devenir anguleuses et rectilignes.

Le gain de place est sans aucun doute l’une des principales raisons de l’éclosion de ce style. Les lettres sont caractérisées par un espacement, qui est plus petit comparativement au modèle graphique tour. Au-dessus et au-dessous, elles sont remarquables par des traits épais. L’espace entre les lignes est réduit.

Toutefois, il faut reconnaitre que le succès de l’écriture gothique est principalement dû à une raison d’ordre esthétique. Il est magnifique de détecter l’analogie de forme entre l’architecture gothique (arc brisé) faisant fureur à cette époque et la brisure de l’écriture.

écriture gothique

Il existe plusieurs types d’écriture gothique. Les premières formes étaient très arrondies, puis graduellement, les écritures gothiques médiévales ont été développés. Elles sont caractérisées par une forte séparation et les orthographes baroques sont plus élaborées. Voici les différents types d’écriture gothique qui existent :

  • La minuscule gothique : Apparue d’abord dans le Nord de la France, en Flandre, puis en Angleterre au cours du XIe siècle, cette première variante de l’écriture gothique s’étend en Allemagne à partir du XIIe siècle. Elle est caractérisée par la forme pointue et anguleuse de ses lettres. Aussi, les lettres sont plus hautes que larges. Elles sont aussi plus étroitement liées entre elles.
  • Textura (littera textura, littera formata ou lettre de forme) : utilisé autrefois pour les textes universitaires et philosophiques, il est par excellence la meilleure écriture médiévale.
  • Rotunda, encore appelé semigotica, ce type d’écriture gothique est caractérisé par des formes plus arrondies.
  • Notula, également connu sous l’appellation d’italic gothique, est caractérisée par une union directe des lettres entre elles.
  • Salaud : Il a une forme mixte entre l’écriture textura et l’écriture cursive.
  • Schwabacher : Variante du Salaud, il est plus facile à lire et à élaborer que les textura. Il est l’écriture de la réforme.
  • Fraktur : Évolution du schwabacher, il est l’orthographe allemande d’excellence. Il est une forme de lettre noire caractérisée par des lettres majuscules en forme de C ou s. Le côté gauche de ses lettres est formé par un tir angulaire, alors que le côté droit est formé par un arrondi échec.
  • Kurrentschrift : Écriture gothique cursive utilisée dans les régions germanophones jusqu’au XIXe siècle et plus.
  • Sütterlinversion : Plus régulière que le Kurrentschrift, ce type d’écriture gothique a été enseigné dans les écoles allemandes jusqu’à la seconde guerre mondiale.
  • Offenbacher : Développée en 1927 par Robert Koch, cette écriture cursive est utilisée dans les écoles allemandes de Bavière après la guerre.

L’art et l’architecture Gothique

architecture gothique moyen age

Durant la seconde moitié du XIIe siècle, l’art - l'architecture gothique remplace progressivement l’art - l'architecture roman. Né en Île-de-France, celui-ci rayonne en Europe jusqu’au début du XVe siècle. En peinture et en sculpture, les œuvres gothiques du Moyen Âge sont généralement caractérisées par plusieurs éléments et surtout par les figures grêles, ayant des mouvements ainsi que les attitudes d’une certaine raideur, mais qui sont, en réalité, d’une finesse d’exécution et d’une perfection de détails salutaire. De même, les œuvres gothiques sculptées s’encadrent dans des moulures ou des niches, et ce, sans dépasser les limites.

La période architecturale du gothique est notamment caractérisée par les arcs brisés des édifices. Le nom gothique fait souvent référence aux monuments de style ogival. Les éléments caractéristiques de ce style sont les voûtes en croisées d’ogives, les arcs brisés, les contreforts, les vitraux, les longues flèches, pointues et ciselées surmontant le toit des cathédrales ainsi que les arceaux.

Par ailleurs, cet art est avant tout religieux. La preuve, la première construction gothique était l’abbaye de Saint-Denis, mise en place par l’abbé Suger. De plus, la plupart des constructions gothiques étaient des édifices religieux : cathédrales, églises, abbayes, cloître et autres. La cathédrale de Sens fut la première cathédrale gothique. Elle est considérée comme le prototype de l’architecture gothique permettant d’exprimer la spiritualité dans la matérialité. Durant la période gothique, les cathédrales à deux tours étaient tendances.

Il convient de rappeler qu’il existe quatre phases différentes de l’art gothique :

  • La phase de transition (1130-1230);
  • Le gothique de base (13e siècle>);
  • Le gothique rayonnant (14e siècle);
  • Le gothique flamboyant (15e siècle).

La littérature Gothique

littérature gothique caractéristiques

Née de la poésie, la littérature gothique développe, à ses débuts, un véritable engouement pour le passé et principalement pour le Moyen Âge. Horace Walpole est le premier qui ouvre la voie au roman gothique avec le Château d’Otrante, en 1764. Alors que les auteurs français exploraient une veine plus macabre, les poètes allemands romantiques s’approprient le genre.

Toutefois, c’est en Angleterre que le roman gothique se fait un nom. Avec certains auteurs comme Ann Radcliffe et Bram Stoker, la littérature gothique tutoie le genre horrifique. Le roman gothique est caractérisé par la présence d’un grand nombre d’éléments décoratifs, de personnages et aussi de situations stéréotypées et de procédés narratifs.

Dans les romans gothiques, vous trouverez essentiellement des châteaux effrayants, des nuits sans lune, des cimetières abandonnées, des paysages nocturnes, des villes et rues sombres, des jeunes filles en détresse, la nature sauvage et autres.

Le mouvement Gothique : philosophie, style, mode

Née à la fin des années 1970, le mouvement gothique est une communauté culturelle soudée par la mode, l’esthétique, la musique, la littérature, le cinéma et d’autres formes d’art. Il est aussi une façon de vivre un lifestyle. Être gothique est une appartenance culturelle et sociale, surtout, c'est également une identité propre à chacun.

La philosophie dans le mouvement gothique

Avant tout, le mouvement gothique est un mouvement philosophique. Les personnes gothiques sont caractérisées par leur manière de penser. Ces dernières ont une certaine vision du monde qui leur est propre. En ce qui concerne l’aspect religieux, les gothiques sont pour la plupart des athées.

Cependant, il existe aussi des gothiques chrétiens ainsi que des gothiques satanistes. Par ailleurs, on ne devient pas gothique du jour au lendemain et on ne nait pas non plus gothique. On le devient après avoir fait une découverte de soi-même.

Le style et la mode gothique

L’univers gothique est bien plus riche qu’il n’y parait. Il regroupe plusieurs styles que les goths mélangent pour trouver leur propre genre. La couleur dominante de tous les gothiques styles est le noir, le violet, le bordeaux, etc. Celle-ci s’accompagne de nombreux accessoires comme les mitaines, le vernis noir, le maquillage noir, les bijoux en argent ou fantaisistes, le corset et le bustier.

Découvrez notre veste gothique en cuir PU, style goth garanti pour les hommes anticonformistes :

Né avec la culture punk à la fin des années 70, le look gothique est devenu une culture à part entière. Dans l’univers gothique, vous retrouverez une myriade de looks, au nombre desquels, figurent le gothique romantique, le gothique médiéval, le gothic lolita, le fétichiste, le gothique vampire, le gothique victorien, le steampunk gothique et autres.

Pour incarner une femme victorienne goth de renom, optez pour notre robe gothique victorienne :

Quant à la mode gothique, elle est un ensemble d’éléments relatifs à l’apparence physique combiné au mouvement gothique. Les principaux matériaux utilisés pour la confection des vêtements sont la soie, le velours, le denim, le cuir et la dentelle.

Les goths aiment compléter leurs tenues avec des accessoires comme les chapeaux excentriques, les colliers en latex, en cuir ou en métal. Par ailleurs, les goths protègent leurs pieds avec des bottes ou des chaussures de l’armée ayant des talons larges et très hauts.

Voilà toutes les informations utiles à avoir sur les goths. On espère que cet article vous a permis d’en apprendre davantage sur cette sous culture typique et exceptionnelle.

Derniers Articles Steampunk

Le style punk et la mode

C’est en 1976 que le style punk se répand depuis Londres et se popularise à travers les médias grâce aux Sex Pistols, le groupe emblématique du mouvement punk. Les origines...

Punk : définition, histoire et origine

Le punk, encore appelé punk rock, est un mouvement international, qui est généralement politisé. Celui-ci s’est fait connaitre grâce à un grand nombre d’éléments dont son idéologie et son approche...

Mouvement punk : culture et idéologie

Encore appelé punk rock, le punk est une sorte de rock agressive. Dans les années 1975, il est devenu un mouvement international ayant sa propre culture et son idéologie.

Comment réaliser un maquillage gothique ?

Le maquillage gothique est une manière de se maquiller propre à la communauté gothique. Elle se fait essentiellement grâce à du fond de teint, du fard à paupière, du mascara,...